Une ruche dans son jardin ?

Vous souhaitez installer une ruche dans votre jardin ? Voici une liste, pas forcément exhaustive, des démarches nécessaires à faire avant de placer une ruche sur un terrain, non encore répertoriée comme rucher. Un grand flou et de nombreuses dispositions locales peuvent s’ajouter aux législations cantonales et fédérales. La plus grande circonspection est de mise avant de créer un nouveau rucher.

IMPORTANT: la détention d'abeilles est soumise à une réglementation de l'OSAV (Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires) que vous trouverez dans le document: Manuel de contrôle - abeilles (PDF, 1.1.2016)
  1. outre les qualités environnementales de l’emplacement choisi pour le rucher*, il est vivement conseillé de contacter les voisins et de s’assurer de la bonne acceptation du projet. Selon le code rural vaudois, il ne faut pas orienter la ruche vers le fonds voisin, si elle est à moins de 5 m de la limite de propriété. A moins de 10m, le voisin peut exiger le déplacement de la ruche ou qu’une clôture faisant écran soit établie.
  2. contacter l’inspecteur de rucher cantonal – et éventuellement la commune – pour connaître d’éventuelles dispositions spéciales.
  3. pour le Canton de Vaud, le nouveau rucher doit être annoncé au SCAV (Service de la consommation et des affaires vétérinaires) dans les délais légaux par le biais d’un formulaire d’inscription obligatoire.
  4. par votre affiliation à une société apicole, vous êtes assurés contre les dégâts naturels sur vos ruches et vous recevrez le journal de la Société romande d’apiculture. Il faut néanmoins vous assurer d’avoir une RC qui vous couvre en cas d’éventuels dommages dont vos abeilles sont responsables.

* pente sud, sud-est, protection contre la bise directe, bonnes possibilités de récolte de pollen et de nectar sur toute l’année apicole